Index de l'article
Autres curiosités
Le Portail de Monsieur
Les hôtels du XVe siècle
La porte de Ravel
Les poternes
Les écuries du château
L'église d'Allègre
Allègre et la télévision
Toutes les pages

 

Les hôtels du XVe siècle

Ces hôtels particuliers furent construits à partir de 1435 (pendant la guerre de cent ans), le baron YVES I DE TOURZEL autorisa huit familles nobles à bâtir ces hôtels particuliers à l'intérieur de la première enceinte pour y être protégés en cas de siège. JACQUES D’ALLEGRE, fils d'YVES I, confirma ces privilèges en 1453 et 1485 en renonçant (envers ces huit familles) à son droit de mainmorte (droit dont jouissait le seigneur de s'emparer de la succession de son serf à sa mort) qui était d'usage dans la seigneurie. Ces huit familles étaient alors : les D’Artasse, De Bar, De Chardon, Du Chier, De la Clède, De Sailhans-Mozac, Grellet et Guérin de Pouzols.

 

Hôtel d'Artasse (N°5 sur le plan des fortifications)

Flanqué contre les remparts donnant sur le Mont Bar et juste à côté de l'hôtel de Bar, il fut érigé comme les autres hôtels en 1435. Jean d'Artasse, écuyer et Seigneur de Mondasse de Fix et de Besse en fut le premier occupant. En 1776 l'hôtel est vendu à la famille Breul qui y installa l'hôtellerie de "l'étoile d'or". La tourelle d'angle qui existait côté Porte de Monsieur a été remplacée par des escaliers. La porte d'entrée a conservé son porche d'origine avec son linteau en accolade dans le style du XVe siècle.

  Hôtel d'Artassa blason-Artasse200
Hôtel d'Artasse et son écu

 

Hôtel de Bar (N°6 sur le plan des fortifications)

C'est la plus vieille famille d'Allègre les "de Bar" qui ont fondé cet hôtel particulier aux environs de 1435. Il fut la demeure de Lancelot de Bar, écuyer et capitaine du château d'Allègre. Situé à côté de l'hôtel d'Artasse il a récemment subi des travaux de rafraîchissement qui font de cette bâtisse un des hôtels les mieux conservés. Avec sa tour d'escaliers centrale et sa cour d'honneur qui donne sur le Marchédial cet hôtel a un cachet médiéval incontestable.

  Hôtel de bar blason Hôtel de bar
Hôtel de bar et son blason

 

Hôtel de Chardon (N°8 sur le plan des fortifications)

Bâti peu après 1435 par Pierre de Chardon dont le manoir avait été bûlé par les anglais. L'hôtel fut vendu en 1755 aux soeurs Dominicaines qui y restèrent jusqu'au milieu du XXe siècle. Une tour octogonale avec une porte blasonnée faisait saillie sur la rue des Boucheries. Celle-ci fut démolie en 1868 pour cause d'alignement de la rue. Dans les fondations existe encore une citerne en pierres qui a été creusée jusque sous la rue Notre dame de l'Oratoire, l'actuel nom de la rue des Boucheries.

  Hôtel de Chardon blason Hôtel de Chardon
Hôtel de Chardon et son écu

 

Hôtel du Chier (N°7 sur le plan des fortifications)

 Presque en face de l'hôtel de Chardon il fut bâti en 1435 par Pons seigneur du Chier (prononcer "ché"). Actuellement il ne reste plus que sa tour à escaliers au fond d'une petite cour en forme de chemin. C'était le plus vaste de ces hôtels particuliers. En 1621, Durand de Mozac, trouvant son Hôtel trop exigü et moins agréable fit reconstruire l'hôtel du Chier pour en faire sa demeure. A l'époque c'était un des plus riches habitants du village fortifié. Dans la cour, sur la gauche on peut apercevoir le puits pratiquement intact. Au sommet de la tour'à peine visible on peut distinguer l'écu de la famille "Roux du Clos" avec la date 1621.

Hôtel du Chier blason Hôtel du Chier
Hôtel du Chier et son écu

 

Hôtel de la Clède (N°2 sur le plan des fortifications)


Sa façade est la plus grande de celles du Marchédial, la bâtisse est adossée aux remparts ouest de la cité. Cet hôtel a été fondé par Jean de La Clède, Seigneur de la Clède près d'Allègre. Suite au mariage de Catherine Boutaud de la Clède qui épouse en 1723 Jacques Grellet, Seigneur de Chaduzias et du Bessioux, l'hôtel passe à la famille Grellet. Cette famille, très célèbre à Allègre habitera en ces murs jusqu'en 2000.

Hôtel de la Clède blason Hôtel de la Clède
Hôtel de la Clède et son blason

 

Hôtel de Sailhans-Mozac (N° 1 sur le plan des fortifications)

Bâti peu après 1435 par les Sailhans, l'hôtel est passé aux Mozac par mariage. Ceux-ci avaient la charge de "capitaine du Portail de Monsieur". On trouvait sur place le corps de garde, le dépôt de munitions ainsi que l'accès à la tour menant au système de défense de la porte. Le bâtiment a gardé une façade proche de son aspect d'origine.

 

Hôtel de Sailhans-Mozac blason Hôtel de Mozac
Hôtel de Sailhans-Mozac et son blason

 

Hôtel des Grellet (N°3 sur le plan des fortifications)


Adossé au mur d'enceinte d'Allègre cet hôtel a lui aussi été érigé en 1435 par Pons Grellet, époux d'Isabeau d'Artasse. Sa construction a été assez longue puisqu'elle s'est achevée en 1485. Il est situé au 3 rue du château, très proche de l'hôtel des Guérin.
En 1593, durant le siège d'Allègre par le Duc de Nemours, l'hôtel était habité par Pons Grellet troisième du nom et gouverneur de la ville. Plus tard la famille s'installa dans l'hôtel de la Clède situé à quelques pas en direction du portail neuf (dit de Monsieur).
En 1860, il est vendu à la famille Leyreloup pour le transformer en magasin de draperies. A l'époque la bâtisse était bien plus importante, elle débordait davantage sur la place du Marchédial, pour des raisons d'alignement et de facilitation de passage elle a du être sévèrement amputée.

Hôtel des Grellet blason Hôtel des Grelet
Hôtel des Grellet et son écu

 

Hôtel des Guérins de Pouzols (N°4 sur le plan des fortifications)

En 1435, Pierre de Guérin, seigneur de Pouzols et de Chambarel capitaine du château érige cette bâtisse à l'angle de la rue des Clostres. A l'intérieur est conservée la tour des escaliers de l'hôtel. On dit aussi qu'un souterrain partirait de cet hôtel du XVe siècle mais l'hypothèse reste à vérifier.
La façade donnant sur le Marchédial est la conséquence d'un agrandissement relativement récent.

Hôtel des Guérin de Pouzols blason Hôtel de Guérin
Hôtel des Guérin de Pouzols (façade donnant sur le Marchédial) et son écu

  Hôtel de Guérin
Hôtel de Guérin vu de la rue du château