Envoyer
Index de l'article
La Potence
La Potence sous toutes les coutures
La rénovation de la Potence
Les illuminations de la Potence
Créations 3D sur le thème de la Potence
Le château en 3D
Toutes les pages

 

La Potence (voir le plan des fortifications)

 

Photo de Philippe BOUSSEAUD

Différents points de vue

La potence vue du Mont Bar- La potence - vue côté sud- La potence - vue côté nord- La potence - vue côté est

 

k4zahdi3

VOUS AVEZ DIT POTENCE ?

 

- Potence ? Potence ? Vous avez dit Potence ? Est-ce que j'ai une gueule de Potence, moi ?

- C'est-à-dire que...nous ne sommes pas du coin , juste de passage, et ...

- Je vois, je vois ! encore des touristes informés par la rumeur !

- En quelque sorte oui !

- Comme d'hab ! C'est dur de changer les mentalités, même à l'époque d'internet !

- On s'excuse...

- Et les réputations alors ! C'est bien pire ! Mon grand-père était potence ; mon père était potence ; JE suis potence ; mes enfants seront potence...

- Oh vous savez, si ça peut vous rassurer, il n'y a pas qu'ici !

- Quand on est catalogué, c'est pour la vie ! Pourtant, dans les années cinquante, grâce aux Amis d'Allègre fortement épaulés par Raymond Julien-Pagès, ainsi que par Pierre Perrin, président de l'OT, sans oublier l'architecte en chef Donzet, j'ai bénéficié d'une opération de chirurgie esthétique très réussie.
D'ailleurs, il était temps : j'étais mal en point, surtout la partie horizontale, à l'agonie, grave !

- C'est-à-dire que, quoique vous fassiez ...vous êtes peut-être victime d'une certaine ressemblance avec un gi...

- Je sais ! Je sais ! Je sais peu de chose, mais ce que je sais, je le sais, et ça, je le sais !

- On peut avoir la malchance d'être le sosie d'un criminel recherché par toutes les polices de France et de Navarre.

- Ou victime d'une erreur judiciaire...C'est mon cas...d'autant que des crimes, ici, au château, j'en ai vécus quelques uns en direct...

- Oui, et du coup, ça laisse planer un doute sur votre crédibilité.

- Certes ! Je pense souvent à ces pauvres manants qui transportaient la marquise, en chaise à porteurs, en direction de Fix. L'un d'eux a trébuché sur une pierre en traversant la Borne à Menteyres, le village là-bas dans la vallée...

- Et la marquise a chu dans la rivière !!! ih !ih !ih ! Elle a bu le bouillon !!!ih ! ih ! ih !

- Oui mais, eux, les porteurs, ils ont moins ricané. Le convoi a fait demi- tour. Direction : le château... Et personne ne les a jamais revus...

- On nous a également parlé d'un marquis assassiné ici même...

- Ah, c'est Yves III, un fameux coureur de jupons celui-là. Ça lui a coûté la vie.

- Ses assassins ont dû être jugés en « comparution immédiate »

- Ah ! Ah ! Même pas. On ne les a jamais retrouvés ! Il faut dire qu'ils avançaient masqués !

- Et les attaques du château par les ennemis ?

- Ah, mais là, vous parlez en temps de guerre, et en temps de guerre, pas de pitié ! Tout est permis. C'est pas considéré comme des crimes. Mais... oui, j'en ai vu des soldats tomber raides morts à mes pieds.

- Vous êtes un survivant de cette antique demeure...

- Un miraculé vous voulez dire : en 1698, un violent incendie a ravagé le château.

- Vous devez faire des cauchemars toutes les nuits avec des souvenirs aussi morbides !

- Mais j'ai aussi connu quelques moments qui ont fait la gloire de ce haut lieu !

- Racontez-nous, comme ça, on vous quittera sur une note joyeuse.

- La venue du Roi François 1er en 1533, entouré de tous ses courtisans : grandiose ! Le château et ses abords nettoyés et décorés comme on ne les avait jamais vus. Tous les habitants revêtus de leurs plus beaux atours, les chevaux avec leurs plus belles parures.
Le Roi a même couché, là, à l'intérieur de mon jambage actuel ! Il y avait bien sûr un rempart qui reliait les deux tours.

- Mais encore ?

- La reprise du château par Jacqueline d'Aumont, épouse de feu Yves III, et sa petite troupe qui en avaient été chassés trois mois auparavant par l'armée du duc de Nemours. Nous étions alors aux temps troubles des guerres de religion. C'était tellement inespéré, ce retour ! Quel bonheur de revoir la marquise d'Allègre à nouveau installée dans sa demeure.

- On dit qu'il faut aller cueillir ses informations à la source. Merci pour votre accueil et sachez qu'on s'emploiera à rétablir la vérité sur votre compte en combattant cette terrible rumeur qui vous colle à la peau depuis toujours.

Texte de Gilbert Meyssonnier


sj188um1

 La potence sous toutes les coutures