Envoyer
Écrit par Jean Luc FRAISSE   

La photo de la semaine

Chaque dimanche, découvrez une photo ancienne de notre village

Et maintenant, chaque quinzaine, une photo de classe (ou de groupe) dans la rubrique Les copains d'avant

Vous pouvez cliquer sur la photo pour l'agrandir

 

Photo de la semaine : ouvrez vos tiroirs, sortez vos photos !

Vous pouvez le constater, notre appel lancé il y a un peu plus d'un an a en partie porté ses fruits grâce à la coopération de trois ou quatre personnes qui nous généreusement ouvert leurs fonds de photographies de grande qualité.
Mais, nous sommes persuadés qu'il y a encore beaucoup de trésors cachés dans vos tiroirs !
Alors n'hésitez pas et contactez-nous par le canal que nous vous recommandions déjà l'an dernier :

Alors, ouvrez vos tiroirs, sortez vos photos et faîtes-les nous passer par l'un des moyens suivants (si possible avec les circonstances de la photo, les noms des personnages, etc... sans oublier vos coordonnées) :

• si vous ne pouvez pas les scanner :

- déposez-les auprès de Joëlle, à l'accueil de la mairie, qui les scannera sur le champ et vous les restituera aussitôt ou quelques jours plus tard si elle n'est pas disponible lors de votre passage ;
- si vous ne pouvez pas vous déplacer ou si vous ne voulez pas vous dessaisir de vos clichés, joignez-moi (tél. : 06 81 57 13 82 ou Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ) et je viendrai les scanner chez vous avec un scanner portatif ;

• si vous avez une possibilité de les scanner, envoyez-les à l'accueil de la mairie ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ) ou à moi-même.

 


 

alt

 

Après le patron, deux ouvriers (à moins qu’il s’agisse d’apprentis…). Qui saura les reconnaître ? Sans doute, les avons-nous connus âgés, mais comment faire le lien entre cette photo de jeunes gens et le souvenir que nous pouvons garder de personnes âgées ?

À défaut, on remarquera l’agencement du magasin : avec la belle balance à pendule dite « Béranger » du nom de son inventeur (installé à La Mulatière) ou, plus tard, « Trayvou », successeur, avant d’être rachetée pour le franc symbolique par Bernard Tapie (…bien sûr !) et de disparaître à la fin des années 90. Il y en avait quelques unes à Allègre, notamment à la quincaillerie Pubellier, nous semble-t-il… À droite, le métier sur lequel travaillait le boucher pour découper la viande avant de suspendre les morceaux à des crochets (à l’arrière-plan) et de nettoyer le bois avec une lame bien aiguisée.

C’était autre époque !…

 


 

alt

Nous revenons au fond Camille Jouishomme qui, comme souvent, a photographié ses plus proches voisins.

Aujourd’hui, il s’agit de son voisin d’en face, Frédéric Soulier, boucher dans la Grand’rue, dit « Moreno », ce qui signifie « le noir », « le Maure » (les invasions des arabes d’Andalousie arrêtées à la bataille Poitiers, en 732 comme chacun sait, n’ont pas laissé des traces que dans l’architecture romane auvergnate !).

Les moins jeunes d’entre nous avons tous le souvenir de cette famille. On se souvient notamment du père qui partait à Varennes (de Monlet) au volant de sa Juva4 camionnette avec son chien à trois pattes qui courait derrière ; ou encore de « Zézette » incomparable pour vous faire, vêtue de son inenarrable robe de chambre en nylon bleu molletonnée,  le résumé de l’actualité du quartier au cours de la période écoulée quand vous la rencontriez sur le pas de sa porte ou à sa fenêtre !

     



Pour vos commentaires et votre aide merci d'utiliser la fiche des contacts plutôt que la rubrique "Exprimez-vous"

Veuillez cliquer sur l'image ci-dessous et choisir le contact Jean-Luc FRAISSE


mail1

Retrouvez les magnifiques photos aériennes que notre ami Alain Bernard a mises en ligne

Mise à jour le Samedi, 14 Avril 2018 20:54