PDF Envoyer
Index de l'article
Randos
On vous offre...
Que faire ?
Les sentiers de Grandes randonnées
Toutes les pages

 

Le territoire des portes d'Auvergne vous offre...

Au détour d'un chemin la cueillette d'airelles, de mûres, de framboises ou fraises des bois, sans compter nos nombreuses variétés de champignons sauront vous apporter le réconfort nécessaire pour continuer avec plaisir votre promenade.

Vous pourrez faire le plein d'air pur, d'images vraies et de rencontres avec des habitants amoureux de leur pays, en traversant notre bourg et nos villages.

A cet effet de nombreuses ballades, accompagnées, à pied, sont programmées tout au long de l'été avec l'aide du CPIE (Centre permanent d'Initiation à l'Environnement) pour découvrir le site du mont-Bar.

 

Parlez avec les gens que vous rencontrez, vous constaterez avec plaisir que la chanson de Brassens sur l'Auvergnat est bien plus qu'un texte.

Des visites commentées du vieux bourg médiéval ont lieu également l'été, au cours desquelles vous pourrez découvrir l'histoire particulièrement riche d'Allègre, ainsi que ses légendes.

Parmi les curiosités, en vous promenant vous apercevrez un inquiétant visage taillé dans la pierre, voici sa légende.

 

 

La légende du " MORZDANT DIABLE "

 " La légende dit qu'un seigneur d'ALEGRE, vicieux et méchant, ayant contracté des dettes considérables, épouvantait par ses menaces les gens de justice afin de se soustraire aux poursuites de ses créanciers.

Un sergent, cependant, bravant craintes et menaces, jura de poursuivre ce débiteur intraitable, de le " mordre " même serait-il le diable. Mal lui en prit.
Un créancier le chargea d'affaire et le sergent pour satisfaire son client se rend au château d'ALEGRE.
Le seigneur avait connu les propos du sergent, aussi le laissa-t-on pénétrer près du maître redoutable. Dès qu'il fut en son pouvoir, il ne lui donna pas le temps de s'expliquer et, sur un signe, on fait entrer un maréchal qui, avec des tenailles et malgré les cris du malheureux, lui arracha toutes les dents.

La cruelle besogne terminée, le marquis le renvoya sans l'entendre.
Pour conserver le souvenir de cet acte barbare et maintenir le prestige de sa cruauté, ce seigneur d'Alègre, fit sculpter sur pierre l'image grossière du pauvre sergent montrant sa mâchoire mutilée :
Ce fut la statue du MORDANT-DIABLE.

(d 'après la monographie de Pierre FOURNIER 1900)

Le Mordant diable

La statue du MORDANT-DIABLE.

 

Bonnes promenades…….

Promenade avec des ânes au gîte DAUDIN
Tous renseignements pourront vous être communiqués par l'Office de Tourisme (tél. 04 71 00 72 52).
Vous pouvez également utilisez la fiche contact du site, nous nous engageons à vous apporter une réponse.